Objectifs

L’ouvrier professionnel cordiste intervient sur des chantiers de travaux effectués en hauteur dont l’accès est difficile et ne peut pas être effectué en sécurité par d’autres moyens. Il intervient essentiellement dans les secteurs du bâtiment, de l’industrie et des travaux publics. Premier niveau de maîtrise des formations techniques de travaux sur cordes et de sécurité des intervenants dans les chantiers, appliquée dans le BTP qui correspond au minimum de connaissances requises pour travailler en sécurité.

logo inter agrément DPMC CQP Cordiste

Notre formation CQP Cordiste est agréée par France Travaux sur Cordes le DPMC. Nous répondons aux exigences du Syndicat Français des Entreprises de Travaux en Hauteur (S.F.E.T.H) et du DPMC pour dispenser les formations qualifiantes Cordistes suivant les référentiels des Certificats de Qualification Professionnelle : CQP Cordiste et Technicien Cordiste.

Programme

Bloc de compétences 1 : Techniques fondamentales de travail sur cordes et en hauteur.

– Nœuds ,
– Ammarrages,
– Techniques de progression appropriées.

Bloc de compétences 2 : Participation à l’organisation des interventions sur cordes.

– Appliquer les moyens de prévention des risques,
– Appliquer les modes opératoires pour réaliser l’opération de travail en hauteur,
– Acheminer et utiliser en sécurité l’outillage, matériel et matériaux,
– Utiliser les appareils de progression, de maintien et de protection contre les chutes de hauteur,
– Vérifier l´état de conservation des appareils de progression et antichute en service,
– Mettre en place le poste de travail pour la réalisation d’une tâche de façon ergonomique afin d’éviter les contraintes posturales et les blessures,
– Communiquer au sein d’une équipe et avec les autres acteurs en lien avec la tâche à exécuter.

Bloc de compétences 3 : Participation aux situations et/ou interventions d’urgence.

– Évacuer et effectuer des techniques de prise en charge de victime sur cordes.

Modalités d’évaluation :

Il y a 5 modes d’évaluation différents :

1. QCM (Questionnaire à Choix Multiples) pour chacun des 3 blocs de compétences 

Il permet de vérifier le niveau des connaissances générales théoriques et techniques maîtrisées par le candidat en complément de l’évaluation des compétences observables sur les épreuves pratiques.  

2. Progression sur Cordes (Bloc de compétences N°1)

Cette épreuve permet de certifier l’aptitude du candidat à progresser sur cordes dans les règles de l’art en toutes circonstances et en hauteur à l’aide des différents types d’EPI de Protection Contre les Chutes de Hauteur. Le candidat réalise un parcours en hauteur où il doit passer des difficultés techniques en toute sécurité sur des configurations d’équipements de chantier qu’il pourra rencontrer dans les différents secteurs d’activités.  

3. Mise en situation spécifique Equipement/matelotage

Cette épreuve permet de certifier l’aptitude du candidat à : réaliser les nœuds et les amarrages de cordes référencés par la profession ; équiper et déséquiper des cordes pour rejoindre le poste de travail  en situation simple de travail. Sous la supervision d’un technicien cordiste, il s’agit d’installer et désinstaller des cordes horizontalement en appui de pied et verticalement sur des ancrages identifiés avec la pose de « déviations », de « fractionnements » et de « protections de cordes » ; 

4. Chantier d’Application (Bloc de compétences N°2) Sous les directives d’un cordiste plus expérimenté (en l’occurrence l’examinateur), cette épreuve permet de certifier l’aptitude du candidat à : 

– accéder en hauteur en toute sécurité – équiper et déséquiper sur cordes dans des situations simples de travail ; 

– aménager son poste de travail de façon ergonomique afin de réaliser une tâche; 

– hisser ou descendre en sécurité les matériaux et matériels nécessaires à la réalisation d’une tâche simple de travail. 

5. Évacuation et Secours (Bloc de compétences N°3) Cette épreuve permet de certifier l’aptitude du candidat à porter assistance ou secours à un équipier en difficulté dans une configuration simple de chantier (évacuation directe au sol). L’évaluation est réalisée d’après le Plan d’Intervention Secours Spécifique Cordiste d’une situation simple de travail (Accès et Évacuation directes) élaboré par la commission technique du DPMC. 

Discussion professionnelle de terrain avec le(s) membre(s) du jury sur l’ensemble des modalités d’évaluation et pour chacune des 5 épreuves concernées.Durant les épreuves pratiques, généralement à l’issue d’un exercice, s’il l’estime déterminant le jury peut demander au candidat de justifier ses choix techniques, voire d’exprimer son ressenti sur la pertinence des options prises, l’efficacité de ses manœuvres, la qualité de sa prestation et les difficultés qu’il a pu rencontrer. Cet échange de vues entre le candidat et le jury permet, le cas échéant, de vérifier et de compléter l’évaluation des compétences attendues à l’aide d’un canevas préalablement établi. Dans la perspective d’une évaluation objective des compétences attendues, les professionnels et experts de la profession ont rédigé les critères associés pour chaque compétence.  

Le jury évalue chacune des compétences selon les critères suivants :  

  •  Améliore la technique – Compétence transférable : T
  •  Applique – Niveau acquis  : A
  •  Applique pour partie – Technique perfectible – Réalise sous contrôle  : SC
  •  Altère – Dégrade la Technique – Ne Sait Pas Faire  : D

Dans les grilles d’évaluation, les compétences clefs requièrent une évaluation T ou A.

Les compétences secondaires requièrent une évaluation T, A ou SC.

Prérequis


– Savoir compter, lire, écrire français
– Être âgé de plus de 18 ans
Fiche d’aptitude médicale valide,
– Sauveteur Secouriste du Travail (SST) valide

Public concerné


Demandeurs d’emploi, techniciens intervenants en hauteur, techniciens intermittents du spectacle, salariés des structures culturelles et des sociétés prestataires de service, agents de collectivités territoriales.

Équipement nécessaire


Vos chaussures de sécurité ! Mis à part cela, nous fournissons tous les autres EPI nécessaires au bon déroulement de la formation.

En application de la législation et de la jurisprudence, quel que soit le statut du stagiaire avant l’entrée en formation les Organismes de Formation sont bien assimilés à l’employeur du stagiaire, et ce jusqu’à la fin du cursus. Le Code du Travail précise que les EPI doivent être fournis par l’employeur (soit l’Organisme de Formation) à titre gratuit, en bon état de conservation et d’hygiène, et à jour des exigences réglementaires . De plus il indique que le coût des équipements ne doit pas être supporté financièrement par le salarié (par extension le stagiaire). Les EPI doivent donc être la propriété de l’Organisme de Formation et être mis à disposition gratuitement aux stagiaires pendant toute la durée de la formation. Il appartient donc bien à tout Organisme de Formation de fournir les EPI gratuitement aux stagiaires et d’en assurer l’entretien, la maintenance, le contrôle et la mise au rebut.

Financements

La formation CQP Cordiste est finançable par votre Compte Formation, Pôle Emploi, l’Afdas et autres OPCO. Eligible au CPF.

Contactez-nous afin de vous transmettre un devis et les documents nécessaires à votre demande de financement.